30
Mar
March 30, 2019, 12:00 pm

Le lac de La Membrolle et sa plage! Lieu d’attraction et de promenade, de calme (très relatif) doit se refaire une beauté. Le projet d’animation devrait se traduire par la construction d’un … restaurant! Pourquoi pas! Une construction sur un terrain communal, un engagement du promoteur… ce n’est pas un mince problème.

En relisant les comptes rendus des conseils municipaux, on s’aperçoit que c’est un sujet qui n’a jamais été abordé. De 2014 à 2018, soit 5 années, quand on parle du plan d’eau, c’est pour renouveler les relations avec l’association « La Gaule Tourangelle ». Mais, le 24 janvier 2019, on apprend qu’un projet de création d’un restaurant sur le plan d’eau « est en cours d’étude ». Tiens donc, depuis quand? Aucune séance du Conseil municipal n’a abordé ce sujet avant cette date. Et pourtant l’étude est avancée puisque l’on parle tout de suite du permis de construire en précisant « avant la signature de tout document notarié ». Ouf! On est rassuré! D’ailleurs ne nous plaignons pas: le magazine de Tours Métropole, dans son n° 63 de juillet 2018, page 30, présentait le projet. Un restaurant verra le jour et il s’appellera « La voile »! Sans que le Conseil ait voté sur la pertinence et l’opportunité de ce projet. Seule une esquisse d’architecte de l’éventuel futur restaurant, a été « dévoilée », ce qui confirme l’avancée du projet! Le Maire sait par expérience que le Conseil est comme toujours à sa disposition pour entériner ses projets.

Si un projet global avait été exposé au Conseil municipal, si un aménagement de la route RD 938 (rocade) avait été envisagé pour transformer cette voie rapide en voie urbaine, avec un aménagement du carrefour « route du Mans-route de Château-La-Vallière », on aurait pu voir ce projet avec intérêt.

Nous ne rejetons pas ce projet. Nous en avions d’ailleurs exposé l’ambition et les prémices lors de notre campagne électorale de 2018. Mais comme toujours, les méthodes du maire n’ont permis aucune discussion, aucun débat. Le Conseil municipal, instance délibérative n’a plus besoin de délibérer.

Post suivant Post précédent