28
Nov
November 28, 2018, 9:56 pm

L’usine Sandvik à Fondettes, que l’on connait aussi sous le nom de Safety, ferme. Sandvik met 161 salariés à la porte.

Après avoir sacrifié « l’usine du haut » et licencié 45 salariés, l’usine du bas ne devait pas survivre. En tout 206 salariés, 206 familles viendront grossir les effectifs de la désindustrialisation de notre département.

  • Malgré les 3,3 millions d’Euros investis par l’Etat et les collectivités locales ;
  • Malgré le CEROC, ce centre de recherche sur l’outillage, qui travaille en liaison avec l’Université ;
  • Malgré la haute technicité des salariés ;
  • Malgré le chiffre d’affaire de près de 9 milliards d’Euros et un bénéfice en augmentation de 16 % en 2017;
  • Malgré une clientèle qui aura du mal à s’approvisionner avec la suppression de la production de l’usine de Fondettes ; Sandvik préfère la rentabilité financière qui ne peut être justifiée par la seule mondialisation, à l’engagement social que toute entreprise devrait avoir.

La Membrolle Démocrate partage l'indignation des salariés de Sandvik et soutient leur action.

Post suivant Post précédent